Admission en cours de cursus

L’admission en cours de cursus de premier cycle est ouverte au début de chaque année et comprend également une session en cours d’année qui se tient en même temps que le concours d’entrée. Les dates sont communiquées sur le site de l’établissement.

Modalités

Le candidat à l’admission aux semestres 3, 5 dépose un dossier artistique et pédagogique auprès de l’établissement. Le dossier comprend un descriptif détaillé des enseignements suivis, d’éléments de sa pratique artistique et, le cas échéant, des activités professionnelles antérieures.

Conditions

Pour être recevable à l’admission aux semestres 3 et 5 les candidats doivent justifier respectivement de 60, 120 crédits européens :

  1. Obtenus en France dans le cadre d’un enseignement supérieur suivi : Dans un établissement d’enseignement supérieur public ; Dans un établissement d’enseignement supérieur privé, à la condition que cet établissement ait été reconnu par l’Etat ou que le cycle d’études suivi par le candidat dans ledit établissement soit sanctionné par un titre inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au même niveau ;
  2. Obtenus dans un autre Etat membre de l’Union européenne ou dans un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen dans le cadre d’études suivies dans un établissement d’enseignement supérieur appliquant les règles de l’Espace européen de l’enseignement supérieur. Pour les diplômes obtenus hors de l’Union européenne ou d’un Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen, ces derniers feront l’objet d’un contrôle de leur comparabilité avec les diplômes français.

Procédure

Le candidat à l’accès aux semestres 3 et 5 passe un entretien avec la commission d’équivalence de premier cycle. La commission d’équivalence est présidée par le directeur de l’établissement ou son représentant, et comprend au moins trois professeurs nommés par le directeur. La décision d’admission en cours de cursus du candidat est prise par la commission d’équivalence à la majorité absolue de ses membres. En cas de partage égal des voix, celle du président est prépondérante. Le directeur de l’établissement notifie au candidat la décision de la commission. La décision de refus est motivée. La commission d’équivalence détermine le niveau d’intégration en cours de cursus en fonction des études suivies antérieurement, du dossier artistique et pédagogique fourni par le candidat et du résultat de l’entretien.

Langue d’enseignement et niveau

Un test de français correspondant au niveau B2 du cadre européen commun de référence pour les langues est requis pour l’entrée en année de diplôme.

Les dossiers pour le concours d’entrée ou pour les commissions d’équivalence et d’admission sont à retirer aux secrétariats. Ils sont également disponibles en ligne sur le site internet de l’école.